5 mythes sur la lingerie pour les fortes poitrines

Tu ne peux pas faire du sport si tu as beaucoup de poitrine ? N’importe quoi ! Cinq mythes que vous pouvez tranquillement ignorer si vous avez de gros seins :

Mythe numéro 1 : dans les grandes tailles il n’y a que d’horribles « soutien-gorge de grand-mère »

Il est faux de penser que, dans les grandes tailles, il n’y a que des soutien-gorge à bretelles larges et épaisses et de forme inesthétique. Il est vrai que les larges bretelles déchargent les épaules et le dos, mais dans un soutien-gorge bien ajusté, le bonnet lui-même et la partie du dos doivent supporter le poids du buste. La lingerie avec armatures et une matière stable dans le dos offre un soutien et est agréablement douce sur la peau.

Mythe numéro 2 : « Pour les femmes avec une poitrine généreuse, il n’y a pas de soutien-gorge sans bretelles »

Faux ! Comme nous l’avons dit dans le mythe numéro 1, dans les grandes tailles, ce ne sont pas seulement les bretelles qui comptent. Le soutien-gorge multifonctionnel rembourré peut être porté sans bretelles jusqu’au bonnet G grâce à ses barres latérales stables et son bonnet ferme.

Mythe numéro 3 : « On ne peut pas faire du sport avec des gros seins »

Est-ce que les gros seins sautent tellement en courant ou en montant qu’il n’y a pas de soutien-gorge pour les tenir ? Dans le groupe des soutien-gorge de sport, les modèles qui offrent un soutien suffisant pour les sports qui impliquent beaucoup de mouvements, les tailles jusqu’à la coupe H sont désormais disponibles.

Mythe numéro 4 : « Porter un bikini sur la plage est une torture »

Vous n’aimez pas la plage, le lac ou la piscine parce que vous avez toujours peur de devoir vous montrer avec votre buste généreux ? La solution : des maillots de bain spéciaux avec des bonnets larges, avec des modèles qui promettent le soutien nécessaire et représentent un bel emballage pour votre poitrine.

Mythe numéro 5 : « Les seins de tailles différentes sont quelque peu inhabituels »

Il est tout à fait normal que vos seins ne soient pas complètement symétriques et n’aient pas la même taille. De plus, la forme de nos deux « amis » change occasionnellement, en fonction de la phase hormonale ou d’autres facteurs, par exemple une grossesse. A ce propos, êtes-vous sure de porter la bonne taille de soutien-gorge ?

Portez-vous vraiment la bonne taille de soutien-gorge ?

Nous le portons tous les jours, et jusqu’à 17 heures d’affilée. C’est un compagnon fidèle qui doit nous soutenir, nous décharger et mettre en valeur nos forces. Mais en toute sincérité : sommes-nous toujours honnêtes quand il s’agit de notre taille de bonnet ? Les femmes qui ont de petits seins choisissent souvent un bonnet plus grand, et celles qui ont de très gros seins pensent qu’elles peuvent camoufler leur buste avec un bonnet plus petit. Ce n’est pas une bonne idée. Parce que le port d’un soutien-gorge de la mauvaise taille peut causer de graves problèmes de santé, tels que des douleurs chroniques au cou ou au dos. Pour cette raison, vous devriez demander des mesures détaillées et des conseils lors de l’achat de vos sous-vêtements, à chaque fois. Après tout, nos seins changent avec le temps.

Guide : bien choisir son soutien-gorge
Quel soutien-gorge pour les femmes avec une petite poitrine ?